DE SANTIAGO A VALDES 10 Novembre 25 novembre 2015

Nous n’avons pas donné beaucoup de nouvelles et on s’en excuse.

Comme vous devez l’avoir vu, nous avons fait beaucoup de kilomètres entre le CHILI et l’ARGENTINE, mais nous étions avec notre amie Lucile,  et nous voulions lui montrer le plus de choses possible. De plus nous n’avions pas beaucoup d’accès à internet ou alors la connexion était très mauvaise.

Après avoir quitté VALPARAISO, nous sommes allés aux environs de SANTIAGO, en attendant l’arrivée de Lucile.

Voilà quelques photos de la capitale (5.883.000 habitants)

 

 

Nous sommes restés plusieurs jours dans le même camping à SAN ALFONSO, dans le « Canyon DEL MAIPO »

C’est un camping tenu par un couple de Chiliens qui parlent couramment le français et sont passionnés d’astronomie.

20151120_102208 20151120_102300_011

Nous allons avoir droit, à la nuit tombante, à un cours sur l’observation des étoiles. Puis à minuit nous irons regarder la galaxie. Ils ont un petit observatoire et une plateforme d’observation avec 2 gros télescopes.

P1000364 P1000363

Le lendemain nous partons pour notre première piste avec notre véhicule qui a franchi avec succès les cailloux. Mais à l’arrivée, le lit s’est retrouvé sur la table, un placard ouvert…(cela ne s’est pas reproduit depuis). Bernard aurait-il forcé sur le champignon ?

PETIT APPAREIL NOV.DEC 054 PETIT APPAREIL NOV.DEC 047 PETIT APPAREIL NOV.DEC 030 PETIT APPAREIL NOV.DEC 026

P1000373 P1000352

Puis : Aéroport où nous avons récupéré LUCILE qui va vivre notre aventure pendant 3 semaines, nous sommes un peu à l’étroit dans le véhicule mais ça a été super bien.

P1000411

Après un après midi de repos, nous retournons à SANTIAGO pour la journée.

Nous partons ensuite par la Panaméricaine, direction Péninsule de Valdès, en Argentine

Arrêt au bord de  pour aller voir une petite ville qui a subi un tremblement de terre : CURICO. Il ne restait plus que les arbres sur la place puisque 90 % du centre historique s’est écroulé :

P1000408 P1000406 P1000407 P1010247

Nous bifurquons  à  « Victoria » puis  direction l’Argentine par PINO HACHADO. Nous venons de traverser la Réserve MALALCAHUELLO-NALCAS et le tunnel « Las Raices » de 4.527 m de long, ancien tunnel ferroviaire considéré comme le plus long d’Amsud.

Nous passons les 2 postes sans problème. Le douanier argentin monte dans le camper mais n’ouvre aucun placard, ni le frigo, il faut préciser qu’en arrivant dans un pays en amérique du sud nous n’avons pas le droit d’avoir d’aliments (tels que viande, légume, laitage…), il faut vider les réserves.

P1110854 P1110855Bernard change la plaque d’immatriculation du véhicule entre les 2 frontières .

Au Canada la plaque appartient au propriétaire, Alain est rentré au Chili avec sa plaque, nous devons donc quitter le Chili avec , mais ensuite il faut que nous la changions avant de repasser au poste Argentin. Aucune difficulté.

Première ville après la frontière : LAS LAJAS. On cherche à changer nos Euros, c’est samedi : rien. Nous allons jusqu’à ZAPALA, la carte bleue ne passe pas, une brave dame nous aide à trouver un change au « noir » (« blue » en argentine) dans une petite épicerie. A la banque 1 Euro = 100 Pesos, il nous le change pour 130 Pesos (ensuite on nous l’échangera pour 150 pesos)

Nous couchons à PLAZA HUINCUL,

P1010301

après avoir visité le musée des dinosaures de la ville.

L’Argentine est un l’un des plus hauts lieux mondiaux de paléontologie. Sur la 1er photo : un argentinosaure, le plus grand dinosaure découvert à ce jour (40 m de long, 8 m de haut et un poids estimé à 100 t, il devait marcher la tête baissée car son coeur n’était pas assez puissant pour acheminer le sang jusqu’au sommet de son interminable cou.)

Au pied d’un volcan, il a également été trouvé des oeufs de dinosaures, uniques au monde (photos 5 et 6), ce qui a permis d’étudier les embryons.

C’est spectaculaire puisque les squelettes sont grandeurs natures, refaits avec la structure des vrais vertèbres trouvées aux environs.

Le lendemain direction la Péninsule de VALDES, refuge des baleines franches et des éléphants de mer entre septembre et début décembre, des manchots, des dauphins, des guanacos.

Après la Panaméricaine les paysages ont beaucoup changé : forêts d’auricarias (plus de 30 m de haut pour certains), puis steppes, et en arrivant sur NEQUEN des arbres fruitiers sur des kms. La route est monotone, re-steppes, lignes droites à perte de vue.

Arrêt à SAN ANTONIO au bord de l’Atlantique, sur un parking au bout d’une presqu’île.

 

Il fait toujours beau, et nous sommes toujours très tranquilles dans nos bivouacs.

PUERTO MADRYN : on passe à l’Office du tourisme pour les renseignements sur la péninsule  et aussi pour qu’on nous indique où recharger notre bouteille de  gaz.

On va dormir à la plage de Doradillo, 12 kms en direction de la péninsule. Nous sommes seuls.

Nous allons apercevoir nos premières baleines (16 m de long, 50 t, espérance de vie : 60 ans) avec leur baleineau (5,5 m à la naissance)

Le lendemain réveil à 7 h pour scruter l’horizon mais elles ne sont pas encore réveillées !

Nous partons vers 11 h pour l’entrée de la Péninsule et Puerto Piramides (il est midi), l’après midi nous prendrons le ripio pendant 70 Kms :

20151124_154007 P1010350

P1120006 P1120004

au bord de la route

au bord de la route

pour aller jusqu’à la Caleta VALDES et là on voit une ribambelle d’éléphants et de lions de mer vautrés sur la plage. (le lion de mer possède des oreilles et l’éléphant n’en a pas, le lion peut peser 300 Kg et mesure 2,30m, l’éléphant 3 t et 5m de long)

Le soir on décide de s’arrêter sur l’aire des manchots de Magellan. Ils sont là, auprès de nous, on peut les toucher, on assiste à leur parade, on pense que nous n’allons pas pouvoir nous endormir facilement étant donné leurs cris stridents. On dîne en leur compagnie.

Mais à 21 H, 2 gardes frappent à la porte et nous demandent de partir. Nous sommes dans un parc et il est interdit de dormir n’importe où sur toute la péninsule. Ils nous obligent à retourner à Puerto Piramides. On revient donc sur nos pas, à la nuit tombante, pour refaire les 70 kms, avec beaucoup de vent.

Le lendemain matin nous prenons un bateau pour aller revoir les baleines de plus près encore. Puis retour vers PUERTO MADRYN, et  encore des baleines sur la plage. Visite des environs.

P1000478 P1000476 P1000451 P1000443 P1000436 P1000429

Et nous reprendrons notre grande traversée de l’Argentine, direction la région des lacs.

La suite dans quelques jours…et retour au Chili.

Mais avant, un peu d’explications :

Les gens dans les 2 pays sont d’une gentillesse, ils viennent au devant de nous facilement. Mon espagnol n’est pas encore au point mais on se comprend. Rares sont les gens rencontrés qui nous ont mal reçus. Quelques uns parlent français.

La vie au Chili est légèrement moins chère qu’en France, quant à l’Argentine c’est le même prix que chez nous. Par exemple au Chili l’essence est à 65 cts, en Argentine 1,10 e. Les restaurants sont moins chers. Par contre un hôtel en Argentine pour 60/70 e c’est tout juste s’il y a une salle de bains privée.

Dans les banlieues ou à la campagne, les habitations sont principalement en bois et tôles ondulées.

Depuis notre départ nous avons rencontré  uniquement 2 couples de Français et  Belges.

 

A bientôt.

Ce contenu a été publié dans Argentine, Chili. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à DE SANTIAGO A VALDES 10 Novembre 25 novembre 2015

  1. Christian Moreul dit :

    Suis en Martinique, bon voyage et merci pour les nouvelles Amitiés Christian

    Date: Thu, 10 Dec 2015 13:18:38 +0000

  2. Monique et Jean dit :

    Prenez tout votre temps.Nous aimons bien flâner en votre compagnie dans ces beaux paysages.
    On vous embrasse

  3. alain et fina dit :

    super début de voyage , avec de beaux paysages , une belle faune … et ce n’est que le début . On voit que vous êtes comme des poissons dans l’eau, bravo !
    PS : bernard mollo sur le champignon la route est longue et le pire reste à venir

  4. grente dit :

    Coucou Geneviève et Bernard .
    Nous sommes heureux que tout se passe bien pour vous,continuez a nous faire voyager.
    Yannick,Mimi.

  5. grente dit :

    Bernard.
    Au lac EL Yéso pourquoi Geneviève doit elle retenir le camping-car,il serait plus judicieux de
    Serrer le frein a main.Amitiés Yannick,Mimi.

  6. rouzin dit :

    bien content d’avoir eu de vos nouvelles

  7. chris.altmann dit :

    vraiment merci vos photos sont superbes et vous plus que beaux on voix le bonheur sur la photo gros bisous

  8. Daboussy Serge dit :

    Super votre reportage ,merci et bon vent pour la suite ,amities

  9. ------ paoulin dit :

    salut les touristes merci de nous donner de vos nouvelles faites de belles balades ici tout va bien on se caille !!!!!!!!!biz a vous

    Date: Thu, 10 Dec 2015 13:18:38 +0000 To: paoulin@hotmail.fr

  10. Houitte dit :

    Sympa de donner de vos nouvelles.je trouvais le temps long.vous semb lez en pleine forme! bonne continuation.sommes de tout coeur avec vous.bises de nous deux

  11. chris.altmann dit :

    hEUREUSE ANNEE 2016 Joies bonheurs santé bisous à vous deux.

  12. grente dit :

    Geneviève et Bernard
    Nous vous souhaitons une bonne année 2016 et continuez a nous faire voyager.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *