LE CANON DEL PATO

27 DECEMBRE 2016

Nous quittons le camping de CARAZ pour rejoindre la côte, mais quelques kilomètres après la ville, nous allons traverser le CANON DEL PATO (sur la carte à droite juste en dessus de CARAZ)

Il s’agit d’un extraordinaire site naturel. La rivière SANTA a creusé des gorges à la jonction des 2 Cordillères « La Négra «  et la «Blanca », créant un canyon étroit et profond de 1.000 mètres.

Pour ouvrir un chemin carrossable, mais assez périlleux, dans les flancs de la montagne, il aura fallu creuser 39 tunnels sur 25 kms. La route est très étroite, et il faut surtout faire très attention qu’il n’y ait personne dans le tunnel où nous nous engageons. Mais nous n’aurons aucun problème avec la dextérité de Bernard au volant (cela va sans dire).

Voilà les photos, pas besoin de commentaires.

Notre premier tunnel

C’est notre  obsession

 

Cela tombe bien, une voiture passe dans le tunnel au moment où nous sommes obligés de nous arrêter car il y avait un éboulis, on ne passe pas à 2 dans un seul tunnel.

 

Profitant d’une grande chute d’eau qui marque la fin du canyon, une centrale hydroélectrique a été construite à flanc de falaise dans le petit village de HUALLANCA.

Nous ne sommes plus dans le canyon, mais la route continue, les montagnes sont de toute beauté

La coupure que l’on voit dans la montagne c’est la route que nous venons de prendre

Notre bivouac du midi à côté des marchandes de mangues, on en achète 8  pour 1 E

Et l’on reprend la route

 Des cultures sur le flanc de la montagne

Et encore des tunnels (en plus des 39)

Remarquez comment on va de l’autre côté de la rivière

A ce moment, nous avons sur notre carte une petite piste de 50 kms qui nous évite d’aller jusqu’à la ville de CHIMBOTE qui est sans grand intérêt. Au camping, Jaime nous ayant conseillé de la prendre, nous nous y engageons donc. De plus elle nous raccourcit également de 50 kms.

Nous allons prendre ce pont pour passer de l’autre côté de la rivière et le paysage change.

 

Elle n’est pas trop mauvaise, il y a une barrière et un gardien qui nous demande où nous allons, après lui avoir indiqué, il nous permet de traverser la zone qui en fait est une réserve nationale

Nous ne comprenons pas trop pourquoi car dans ce lieu il n’y a que des cailloux.

Nous poursuivons notre chemin, sans voir grand monde. Il y a des cultures de maracuja, et des rizières.

A maturité ils seront jaunes et feront un excellent jus de fruit ou serviront pour les cocktails.

Tout à coup, à mi-chemin, plus de piste une route toute neuve, il y a une immense usine qui ne semble pas encore en exploitation, mais nous ne savons pas de quoi, des chemins tracés dans la montagne et personne dans les parages (peut être ont ils trouvé du gaz ou du pétrole)

Et  à nouveau la piste sur 10 kms avant de retrouver la PANAMERICAINE avec son trafic de camions, sa saleté, car les bas côtés sont de vrais poubelles, les villages traversés sentent mauvais et ne donnent vraiment pas envie de s’y arrêter.

Nous rejoindrons TRUJILLO et la côte en fin de journée.

Ce contenu a été publié dans Pérou. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à LE CANON DEL PATO

  1. Serge Daboussy dit :

    Que de cailloux
    Bises

  2. Houitte dit :

    Sommes toujours avec vous par la pensée. Une très bonne année 2017 pleine d’aventure et de beaux paysages.Bises

    • Genevieve dit :

      Merci à vous, et bonne année également à vous 2. Comme vous voyiez on en profite toujours au maximum, pour l’instant on est en « vacances », les pieds en éventail au bord de l’océan, il fait 35°….

  3. Menard dit :

    Meilleurs vœux et bonne route à vous deux. Christine camping du Bascat à Dax.

    • Genevieve dit :

      Et bien quelle surprise, vous ne nous avez pas oubliés, c’est super. Nous devions partir un an mais nous sommes encore sur les routes, c’est tellement magnifique et enrichissant, je n’ai plus de douleurs mais j’espère revenir à DAX « un jour ». Bonne année à vous. Geneviève et Bernard

  4. MARIN dit :

    Que de cailloux certes mais aucun dans vos rouages et c’est tout bon !!! on vous embrasse et continuez donc de nous adresser d’aussi belles images !
    EVELYNE et DANIEL

  5. jean queron dit :

    Finalement c’est un peu comme chez nous sur la route de Louviers, il y avait un cantonier qui cassait, et qui cassait ..des tas d’cailloux pour mettre sur l’passage des roues….

  6. martine et claude dit :

    de beaux paysages dangereux ,que de frissons vous nous donnez bisous de nous 2

  7. Genevieve dit :

    j’adore les photos
    il devait faire assez chaud je pense
    bisou mamie
    Aurélie

    • Genevieve dit :

      Coucou ma Chérie, je suis très contente que tu lises mon blog, cela me fait très plaisir, mets moi un petit commentaire comme cela à chaque fois. Oui il faisait chaud mais à la mer c’est encore pire, nous avons 35° maintenant. Je t’embrasse MAMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *