MESA VERDE

Avant d’entrer dans l’UTAH, nous irons visiter le P.N. DE MESA VERDE qui est au COLARADO.

DU 8 OCTOBRE au  10 OCTOBRE 2018

Après notre visite aux 3 sites de BITZI, nous partons pour FARMINGTON.

Samedi matin juste après la douche, plus d’eau. La pompe à eau ne fonctionne plus. Nous allons chercher un garage mais ici tout est fermé le weekend. On va juste trouver un garage de réparation de R.V qui nous donne rendez-vous pour lundi 9 h.

Nous allons passé un weekend sans eau, c’est dur, dur.

Aux alentours, rien à faire, Mesa Verde est à 100 kms et sur notre route lorsque  nous repartirons. Nous resterons donc dans la ville. Pour bien faire, la température a baissé. Nous mettrons du chauffage et on ressort les pantalons et les pulls. Hier encore nous étions en short et tee shirt.

Il fait 11° le matin au réveil à l’intérieur du camper et dimanche il va se mettre à pleuvoir.

On va jouer au rummikub, faire de l’internet sur le parking de Walmart, et aller découvrir un centre commercial américain, celui-ci est un peu décevant, il n’y a rien d’intéressant.

LUNDI à la première heure, nous sommes au garage. Notre pompe à eau est bien morte, il faut la changer, cela va prendre une heure. Coût 100 $ la pompe et 100 $ de main d’œuvre. Les prix changent nous ne sommes plus en Amérique Latine, mais là au moins on pense que le travail va être bien fait.

Ensuite nous partons pour le Parc National de MESA VERDE. Nous étions mitigés à y aller où pas, car nous avons déjà vu la vie des anciens indiens, mais comme c’est sur notre route, nous allons nous y arrêter.

Nous ne sommes pas trop mécontents, car nous avons vu des choses complétement différentes. Le site a été classé au patrimoine de l’Unesco en 1978

D’abord la vue de profonds canyons. 

Par contre, un incendie en 2008 a ravagé la forêt

Le peuplement de MESA VERDE remonte aux environs de 500 ans, quand des groupes de nomades se sédentarisèrent dans les fissures des falaises. Ils ne connaissaient ni la poterie, ni les métaux mais excellaient dans la fabrication de la vannerie.

Ils vivaient principalement dehors, ne s’abritaient que pour dormir. La gestion des déchets était un détail important : une partie était jetée en contrebas, l’autre était stockée au fond de la caverne. Ces dépotoirs servaient aussi à enterrer leurs mort, surtout en hiver, quand le sol était difficile à creuser à cause du gel.

Ici sont conservés les traces les plus extraordinaires du peuple Pueblo, qui avait fait de ce lieu leur domicile pendant plus de 750 ans, avant de disparaître mystérieusement, sans que l’on sache encore aujourd’hui ni comment, ni pourquoi.

Ils construisirent des villages à l’intérieur des cavités de la falaise. C’est assez impressionnant, surtout qu’il faut savoir que c’est dans un canyon très haut.

Nous décidons de faire la visite seuls. Pour visiter l’intérieur des villages il faut prendre un ranger. Nous pouvons circuler en voiture. Il n’y a pas beaucoup de monde et on pourra profiter des arrêts.

Au 1er arrêt on verra cet oiseau :

La montagne est plate, légèrement inclinée, c’est pour cela qu’on l’appelle la MESA (la table en espagnol)

Le long de la route, il y a beaucoup d’arrêt pour voir le panorama et aussi pour nous montrer des pithouses (des ruines qui ont été recouvertes d’un bâtiment).

Puis nous arrivons 20 miles après l’entrée au CHAPIN MESA MUSEUM qui nous apprend beaucoup sur le mode de vie des Pueblos.

Spruce Tree House, village bati dans une alcove de 66 m de large et 27 de profondeur qui comprenait 114 pièces et 8 kivas

Un peu plus loin

Des habitations presque en haut de la falaise

Et sur cette portion de route le CLIFF PALACE

Vue de loin

On pouvait donc faire la visite avec un guide, mais la vue d’en haut nous a suffi.

la maison aux windows

Nous ne verrons pas la Balcony House car elle ne peut être visitée qu’avec un ranger, et la descente y est plus aventureuse (échelles en bois et tunnel)

Sur le chemin du retour nous verrons des montagnes enneigées

Le midi nous nous sommes arrêtés dans le parc. Un peu après l’entrée en prenant la direction du camping, il y a une pompe à essence, un commerce, une laverie et surtout des douches bien chaudes, nous allons en profiter car depuis 2 jours nous étions sans eau. On fera le plein de notre réservoir et on videra nos eaux usées juste à l’entrée du camping.

Pendant que nous déjeunons, nous aurons droit à quelques flocons de neige (déjà). Mais ensuite le soleil reviendra, par contre nous supportons bien nos laines polaires.

La neige que nous voyons dans les montagnes avoisinantes nous font craindre le pire, mais il paraît qu’il y en a toute l’année. Par contre les 11 degrés dans le camper le matin au réveil, ça c’est du réel.

Prochain article l’UTAH

 

Ce contenu a été publié dans Colorado, U.S.A.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à MESA VERDE

  1. Riou marie dit :

    Olala! 200$ votre pompe à eau, on ne pourrait plus retourner aux états unis nous nous n’avons plus le budget!!! Des gros bisous à nos normands préféré!

  2. Sebire Alex dit :

    Surtout que Bernard garde bien ses chaussettes pour dormir! Il attrape vitre froid! gros bisous à vous 2 et merci pour les posts…

  3. SERGE DABOUSSY dit :

    Dur dur les prix US;c’est pour entretenir les ruines ??
    Bises

  4. MARIN Daniel dit :

    Une bonne réparation, une bonne douche, une doudoune et c’est reparti ! bonne continuation dans l’UTAH et gros bisous
    EVELYNE et DANIEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *