RETOUR EN FRANCE

DU 14 AOUT AU 24 AOUT 2019

En blanc, le circuit que nous avons fait en Amérique du Nord en un an, y compris l’Alaska (les petits gribouillis sont les différents parcs).

La carte des parcs nationaux de l’Ouest, nous les avons presque tous faits.

MERCREDI 14 AOUT 2019

Ce matin nous décidons de nous reposer à WEST-YELLOWSTONE.

Je vais travailler sur mon blog, et surtout on va prendre une journée de repos.

Aux Etats Unis, tout est propre, jamais de papier par terre, mais sur le parking où nous sommes, ils ont oublié qu’on ne pouvait pas faire des lois pour les oiseaux : dans le pick-up, il y avait un sac avec de la nourriture, les pies se sont régalées.

Le soir nous retournons sur le parking derrière la bibliothèque pour la nuit, malheureusement vers 10 h on frappe à la porte, c’est un policier qui nous dit qu’ici ce n’est pas un camping et qu’on ne peut pas y dormir. Il nous conseille d’aller à l’entrée de la ville où il y a un grand parking où l’on peut stationner. Nous l’avions vu sur IOVERLANDER mais il y avait beaucoup de camions.

Nous y partons donc et passerons une très mauvaise nuit, les camions laissant leur moteur tourner toute la nuit.

JEUDI 15 AOUT

Notre décision est prise, nous allons voir un médecin. Nous trouvons un cabinet médical mais la secrétaire ne veut pas nous recevoir, elle nous donne les adresses des hôpitaux aux alentours. Bernard ne veut plus que nous continuons la visite du Parc de Yellowstone, et comme je ne peux plus vraiment faire des randonnées, j’accepte.

Nous choisissons un hôpital sur la route qui nous emmènera au QUEBEC, à 100 miles, à BOZEMAN.

Nous y arrivons vers 11 h. Avant d’entrer, nous téléphonons à notre assurance pour savoir comment procéder.

Petite explication concernant l’assurance :

Lorsque nous partons plus de 3 mois, nous ne sommes plus couverts par la carte VISA, il nous faut prendre une assurance. Après 65 ans, c’est un peu difficile d’en trouver une, mais après 70 c’est encore plus dur. La première année de notre voyage nous avions CHAPKA-ASSURANCE, mais après 70 ans, il fallait régler 1000 euros de plus et 1000 euros encore pour les USA. Nous avions donc cherché ailleurs et avons trouvé MUTUAIDE-ASSISTANCE. Nous avons réglé 572 euros (CHAPKA c’était 4000 euros). Pour nous accepter, il faut que nous ayons encore droit à la Sécurité Sociale, ce qui est notre cas puisque retraités. Lorsque nous allons chez un médecin, on doit demander une facture, qu’on présente en France à notre retour et après l’accord de la S.S., la mutuelle nous rembourse le complément.

Leur réponse est « pas de problème, si vous n’avez qu’une consultation vous payez et on vous rembourse ensuite; si vous êtes hospitalisé, on prend tout en charge et la Sécurité Sociale nous remboursera sa quote-part ». On nous donne de suite un numéro de dossier.

Nous sommes dans un hôpital tout neuf, est-il public ou privé, je ne sais pas. Il n’y a  personne aux urgences, on nous prend donc de suite, on va chercher une infirmière qui parle français à qui nous expliquons mon problème. Prise de tension (bonne), prise de sang, température et elle me met dans une chaise roulante pour  m’emmener dans une chambre.

Je suis seule avec tout le confort, lit dernière génération, télévision et un immense ordinateur, pas pour moi bien évidemment, mais chaque personne qui rentrera dans la pièce viendra le consulter, beaucoup d’instruments autour de moi, comme la prise de tension, y sont directement reliés.

On va me faire pendant 2 jours tous les premiers examens concernant le cœur et les poumons : test d’effort, scanner, échographie, prises de sang toutes les 4 heures, etc, etc… Une infirmière va rester dans ma chambre pour s’occuper de moi. Le cardiologue et le pneumologue passent régulièrement me rendre visite. On parle tous à l’aide d’un boitier-téléphone où un traducteur est au bout du fil.

Le lendemain vers 17 h, les spécialistes viennent me dire qu’ils n’ont rien trouvé de particulier mais que je dois faire des examens complémentaires en France. Je peux traverser les Etats-Unis et prendre l’avion. On me donne mon dossier médical contenant une dizaine de pages et 2 DVD.

L’infirmière nous ramène jusqu’à la voiture et nous dit que je n’ai rien à payer !

Une chance, si vous êtes admis dans un hôpital privé, vous recevrez certainement des soins qui sont parmi les meilleurs du monde. Cependant, ces établissements sont extrêmement coûteux.  Le prix moyen d’une chambre d’hôpital peut atteindre plus de 4.000 € par jour.

Nous allons passer la nuit sur le parking, comme Bernard l’a fait la nuit précédente.

On appelle la mutuelle qui nous réclame le compte-rendu et les résultats de tous les examens que j’ai eus. On photographie l’ensemble et on leur adresse.

SAMEDI 17 AOUT

MUTUAIDE-ASSISTANCE nous informe par mail que si nous ne rentrons pas de suite en France, elle ne me prendra plus en charge. On appelle le médecin conseil qui nous dit qu’ils peuvent nous rapatrier. Après avoir expliqués que nous devons chercher un gardiennage pour notre camper, ils acceptent que nous allions sur MONTREAL et ils nous trouverons un billet d’avion pour le week end suivant.

Nous n’avons plus de temps à perdre, il y a 3700 km que nous allons faire en 5 jours.

Nous traversons la ville de BOZEMAN, qui a de belles  avenues, je ne vais prendre que la photo de l’église, mon moral est assez bas, car nous allons traverser les USA sans nous arrêter. Il était prévu que nous devions aller au Mount Rushmore (voir les sculptures des 5 présidents), la visite de CHICAGO, les chutes de NIAGARA, etc… nous devions mettre un mois avant notre retour en France.

On traverse d’immenses champs de céréales

Mais en approchant du Parc THEODORE ROOSEVELT  le paysage va changer

On traverse le PARC,  c’est ici qu’une 1883, Théodore Roosevelt vient chasser le bison, Bernard va accepter de faire un arrêt juste pour quelques photos.

Et maintenant plus d’arrêt pour les photos, le paysage est très monotone, nous traversons le MONTANA, le NORD DAKOTA, le MINESOTA et le WISCONSIN avant d’arriver au Canada. Pas d’autoroute payant ici.

1ere nuit dans la petite ville de BEACH près de l’autoroute, ensuite PARK RAPIDS sur le parking d’un Walmart.

Maintenant nous allons quitter cette autoroute rectiligne, nous avons fait 1207 km et prendrons des routes « nationales », les villes sont tellement espacées que nous pouvons rouler à 110 km pendant des heures. Les routes sont très satisfaisantes et il n’y a pas de bouchons.

Ici pas de dos d’âne, ni de rond point (ou très peu), les carrefours se gèrent par des feux intelligents ou des stop sur chaque route du croisement où la première personne arrêtée redémarre en premier.

Aux Etats Unis nous avons constaté qu’il y avait une vrai discipline sur les routes.

Nous n’avons pas été contrôlé par la police que ce soit niveau identité ou niveau véhicule, excepté une fois l’an passé dans les Parcs de l’Ouest, mais pas de contravention. Nous ne voyons pas la police et n’avons jamais eu la sensation d’insécurité ou la sensation d’être dans une zone à risque.

On traverse le village de « CHRISTMAS », des pères Noël partout.

Un arrêt à midi au bord d’une forêt.

Puis nous arrivons au Lac Supérieur que nous allons suivre jusqu’à la frontière.

Arrêt sur le parking du casino de MARQUETTE.

Le lendemain nous arrivons à SAULT SAINTE MARIE à la Frontière Canadienne à 2.250 km de Bozeman, il nous reste encore 1500 km pour notre destination.

Voilà la frontière, on va nous chercher un douanier qui parle français et on lui indique que nous prenons l’avion à la fin de la semaine. On ne descend pas du véhicule. Plus aucun tampon maintenant sur notre passeport.

Pas grand changement, toujours des lacs, à droite à gauche, le Lac MICHIGNAN, le Lac HURON et un plus petit où nous bivouaquerons le soir : le lac NIPISSING.

Nous contournons OTTAWA pour rejoindre GATTINEAU au QUEBEC. Il est juste midi, nous nous arrêtons dans un MAC DOC et là, surprise, tout le monde sans exception, parle français. Sur la route, les panneaux ne sont que dans notre langue. Quel bonheur.

Nous arrivons à MONT TREMBLANT le mercredi en fin de journée.

Vous vous souvenez de CAMILLE et ALEX rencontrés il y a une quinzaine de jours, avec qui nous avons passés quelques jours, et qui nous ont changé notre alternateur sur le parking de SMITHERS. Nous leur avions demandé s’ils pouvaient nous trouver un gardiennage pour notre camper vers le 1er octobre puisqu’il fallait également qu’ils en trouvent un pour eux. Nous les avons donc recontacté et hier ils nous ont informé qu’ils en avaient trouvé un à 80 km de chez eux et qu’ils nous attendaient dans leur maison.

Ils ont emménagé la veille, Camille a repris son ancien travail, et Alex va commencer lorsque nous serons partis. C’est incroyable comme ils ont été gentils et généreux avec nous.

Nous allons passés 2 jours ensemble, ils vont se débrouiller pour qu’on trouve une assurance au Canada, et croyez moi ce n’est pas évident du tout. Toutes les compagnies contactées nous demandent un permis canadien et ne nous assurent pas hors du Québec.

Camille ira avec Bernard à son assurance en le faisant passer pour son grand-père. Nous sommes assurés pour les 8 prochains mois puisque le camper sera en gardiennage, et les 4 mois suivants nous irons leur dire que nous restons au QUEBEC mais que nous irons dans d’autres Etats.

Nous avons passé 2 journées avec eux, en visitant, juste une soirée, MONT TREMBLANT, station de ski réputée au Canada située au sein des Laurentides.

SAMEDI 24 AOUT 2019

Ce matin Alex nous accompagne, nous allons d’abord aller porter notre camper au gardiennage à 80 km de chez lui, à RIPON.

Il s’agit d’un immense hangar chauffé pouvant contenir quelques centaines de camping-cars. Pour l’instant il n’y en a aucun, mais dans un mois le hangar sera plein pour l’hiver aux températures extrêmes (d’octobre à mai).

Après le déjeuner nous partons à l’aéroport. Alex nous avait dit que l’aéroport était juste à côté de chez lui, en fait il est à 150 km de son domicile. On ne les remerciera jamais assez pour tout ce qu’ils ont fait pour nous.

Nous prenons l’avion en fin de journée et arriverons à PARIS 6 heures plus tard.

Lundi matin j’ai rendez-vous à l’hopital MONTSOURIS, et je peux tranquilliser tout mes lecteurs, j’ai un « très bon cœur ». Tous les examens ont été faits et tout est en bon état. Il me reste encore quelques examens complémentaires concernant les poumons, mais à première vue, rien d’inquiétant, il semblerait que je manque d’oxygène dans le sang, il faut juste chercher pourquoi.

CONCLUSION : Nous repartons vers le 1er mai prochain pour terminer notre voyage et vendre notre véhicule. Il nous reste l’Est Canadien à visiter, le Québec mais aussi Terre Neuve,  Labrador, New Brunswick, Nouvelle Ecosse. Nous avons encore 5 mois de voyage et rentrerons définitivement, si « Dieu le veut » comme disent les Sud-Américains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans CANADA, U.S.A.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à RETOUR EN FRANCE

  1. MARIN Daniel dit :

    Ah bon, vous êtes donc rentrés pour soins !!!! Gros bisous à vous deux et à bientôt

  2. philippe dit :

    Bonjour les amis, j’ai vu votre message sur mon blog asie, nous sommes de retour en guyane, le camion a été vendu à un couple de babacool qui compte voyager en Amérique du sud….voila rien de particulier, encore félicitations pour votre beau voyage sur ce continent, chapeau, fallait il le faire…..

  3. edith cauchard dit :

    gege excuses moi mais je ne retrouve pas ton telephone et j’aimerais prendre de tes nouvelles bon dimanche bisous edith

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.