LA FINLANDE – LA TRAVERSEE DU NORD AU SUD

La FINLANDE ne fait pas partie de la Scandinavie, seuls les royaumes du Danemark, Norvège et Suède en font partie. L’appellation « pays nordiques » est arrivée plus tardivement et réfère aux pays scandinaves ainsi qu’à la Finlande et à l’Islande.

Les pays scandinaves se distinguent de la Finlande et de l’Islande par leur culture et l’origine germanique de leur langue. Si on remonte un peu l’histoire, la Finlande appartenait au royaume de Suède et l’Islande au royaume de Norvège. Aujourd’hui ces 3 pays scandinaves sont différents des 2 autres, il s’agit de monarchie alors que Finlande et Islande sont des démocraties.

Ici aussi chacun peut circuler librement dans les espaces naturels et cueillir les produits de la nature, comme de savoureuses baies sauvages ou des champignons. Nous pourrons donc dormir n’importe où dans la nature, peu importe qui possède la terre, grâce au concept du droit de chacun.

De plus, vous n’avez pas besoin d’un permis pour pêcher, un simple hameçon et une ligne dans les eaux finlandaises suffisent, bien qu’un permis soit requis pour d’autres types de pêche.

DIMANCHE 16 JUIN 2024

Un poste de douane fermé et un peu plus loin une pompe à essence et 2 magasins d’alimentation voilà la frontière que nous passons un peu avant midi.

Nous allons faire un tour, juste pour voir dans un magasin.

Quelle ne fut notre surprise de voir un rayon « boucherie », nous y achetons une entrecôte, cela nous manquait. Les prix sont moins chers qu’en Norvège, à peu près identiques qu’en France et surtout nous payons en Euros.

L’essence est légèrement plus chère : aux environ de 1,80 € (tout au moins en Laponie)

A peine sommes nous arrivés sur le territoire finlandais que les paysages changent drastiquement. Terminés les reliefs norvégiens et place aux forêts d’épicéas.

On s’arrête peu de temps après la frontière pour notre repas de midi, au bord d’un lac. Je vais aller faire un petit tour aux alentours.

De ces paysages se dégage un sentiment de grandeur. Il y a beaucoup moins de monde et presque plus de camping-car sur les routes qui traversent des forêts de sapins à perte de vue. Des lacs s’immiscent dans ces paysages et proposent des reflets changeant au rythme du soleil.

Nous rencontrons à nouveau des rennes qui broutent gentiment ou qui traversent simplement la route devant le camping-car, ce qui nous donne le temps de les admirer et de les photographier. En un mot, ils sont majestueux !

En cours de route nous allons bifurquer, pour aller prendre un café dans un endroit assez original. La propriétaire a mis des nichoirs à l’arrière de sa boutique  et elle donne à manger aux oiseaux. C’est l’attraction, on peut aller s’y promener, mais aujourd’hui pas question, il pleut. Nous les voyons à travers les grandes baies en prenant un café. Un mini-bus de touristes français est arrivé en même temps que nous, tous avec des appareils photos et des zooms hallucinants. Ils ne sont pas restés très longtemps.

Lorsque nous repartons, il ne pleut plus.

Il s’agit (je crois)  d’un Durbec ou Grosbec, c’est l’oiseau typique de la taïga et ses habitats électifs sont les forêts humides d’épicéas, de mélèzes, de bouleaux, il fréquente surtout les lisières et les clairières et plutôt en terrain marécageux.

On s’arrête un peu avant INARI sur un parking, plein de petites bêtes volent autour de nous.

LUNDI 17 JUIN

Au réveil, la salle de bains est envahie de moustiques. Un coup de bombe et nous les retrouvons par terre (pas loin d’une centaine). Bizarre tout était pourtant fermé.

Nous partons visiter le musée SIIDA, nous sommes en territoire SAMI à INARI.

Visite du musée SIIDA qui abrite une exposition qui relie la culture Sami à la nature nordique. On ne nous a pas donné d’audio-guide en français, ni d’explications écrites.

A peine descendus du camping-car, un hôte nous attend.

Un berceau

Un enfant qui pêche, il a sa petite ligne dans les mains et regarde par le trou, Quoi ? Je ne sais pas si à travers l’eau il peut voir des poissons.

Quelques animaux nordiques

A l’extérieur est aménagé un musée de plein air, où on peut découvrir des habitations.

Une maison d’habitation et son intérieur

Dans chaque pièce de vie il y a une cheminée, comme celle-ci.

Un hangar avec canoës et traineaux

Nous prenons un chemin balisé qui nous fait découvrir un éventail de bâtiments ayant survécu aux ravages de la Seconde Guerre mondiale.

En tourbe, en terre

 

Pièges à animaux

On ne sait pas à quoi cela servait.

Nous mangeons sur le parking.Puis nous reprenons la route, le temps est très couvert.

Il n’y a quasiment pas de circulation et les villages traversés se résument à quelques maisons disséminées parmi les arbres.  Il y a de nombreux chemins de terre qui partent de part et d’autre de la route, et à chaque fois il y a une ou plusieurs boîtes aux lettres qui indiquent que ces chemins mènent à des maisons que l’on ne voit pas de la route.

Une photo encore d’un café le long de la route. (En Norvège nous n’avons jamais vu de café autres qu’en ville). Il faut préciser que les Finlandais sont les premiers consommateurs de café au monde.

Celui-là il a une clôture faite en bicyclettes, c’est plutôt original.

En fin de journée nous nous arrêtons dans la commune de SODANKYLA pour voir sa vieille église datant de 1689. Elle est installée dans l’enclos en bois du cimetière.

Elle ferme à 18 h et il est 18 h 30, donc porte close !

En 1944, l’armée allemande a « oublié » d’incendier cet édifice, l’un des seuls rescapés de la guerre de Laponie.

Devant l’office du tourisme, la statue du renne et du Sami en bronze érigée en 1970.

Nous bivouaquons 10 km plus loin sur un camping près d’un lac, évidemment.

A peine installés, des rennes viennent nous voir

Encore un coucher de soleil, je n’ai pas pu rester longtemps à cause des moustiques

MARDI 18 JUIN 2024

Ce matin pas de moustique.

Encore un café, et celui-là, la clôture est faite avec des traineaux.

Un peu avant Rovaniemi, la capitale de la Laponie finlandaise, c’est là que le père Noël a élu domicile pour ses bureaux.

On ne veut pas se faire photographier avec lui, par contre nous allons nous promener dans le village. Les décors sont très jolis mais avec la pluie qui commence à tomber la magie de Noël n’est pas vraiment présente.

ll faut reconnaître que nous y sommes allés surtout pour le passage du cercle polaire arctique que nous n’avions pas vu en Norvège, puisque nous étions sur un ferry et c’était sur notre route.

Il faisait 20°.

Petit moment de nostalgie car, après être rentrés dans la zone polaire en Norvège il y a 3 semaines, ce passage concrétise pour de bon notre descente vers le sud.

En quittant, le village, c’est une pluie diluvienne qui nous tombe dessus, nous passons à Rovaniemi sans nous arrêter et prenons la R81.

Nous stationnons sur un parking,  en retrait de la route juste avant d’arriver au village de POSIO.

MERCREDI 19 JUIN 2024

Toute la nuit il a plu. Nous sommes confrontés au mauvais temps, nous décidons donc de ne pas nous obstiner à attendre que le soleil pointe le bout de son nez, nous prenons une route plus directe que celle que nous devions prendre et qui longeait la frontière Russe. Peut-être la reprendrons nous d’ici quelques jours.

Direction KAJAANI.

C’est une pluie presque continue que nous avons toute la journée.

Elle est un peu monotone, heureusement qu’il y a des rennes et des élans pour nous divertir.

Ce midi, arrêt au bord d’une rivière, peut-être aurons nous moins de moustiques. J’ai le bras et la joue qui me démangent…

A PUOLANKA, nous faisons un détour vers VAALA. C’est une petite station balnéaire avec des maisons très éparpillées qui se trouve à l’extrémité du lac OULUJARVI, nous allons le longer jusqu’à KAJAANI. (C’est une route verte sur ma carte, mais dorénavant nous ne rallongerons plus notre parcours car elle n’est pas plus jolie que celles déjà faites).

300 km aujourd’hui, nous bivouaquons devant ce panorama et nous avons droit à quelques  rayons de soleil, de quoi faire quelques photos avec de nous coucher.

Nous sommes juste devant un petit embarcadère, ce bateau va partir sur le lac il est déjà tard, remarquez le nombre de cannes à pêche. Nous ne l’entendrons pas rentrer, car nous dormirons.

et un beau ciel vers 23 heures     

JEUDI 20 JUIN 2024

Ce matin nous trainons jusqu’à plus de 11 h, car nous voulons aller visiter une église orthodoxe situé à 17 km d’ici, et elle n’ouvre que de 12 h à 18 h.

Le temps a changé.

Il s’agit de l’église de PALTANIEMI, tout en bois, achevée en 1726.

Le clocher en bois date de 1776.

Elle est réputée pour ses peintures recouvrant principalement le plafond.

La chaire magnifique

La sacristie

Le cimetière

Nous traversons le village pour aller voir le lac.

Le lac a la couleur d’ardoise, le temps est encore couvert, mais il ne pleut pas

Nous prenons un petit chemin pour aller au plus près et nous trouvons cette croix dans le sous-bois 

Déjeuner en bordure de magnifiques lupins, nous en voyons maintenant partout le long des routes.

Nous avons fait 200 Km et arrivons à  KUOPIO notre destination finale pour aujourd’hui.

Nous sommes dans la région du lac Saimaa, il s’agit du plus grand lac de la Finlande, couvrant une superficie de 4.380 km2 avec ses paysages morcelés et ses 13.710 d’îles et  d’îlots. (14.850 km de côtes ). On ne sait jamais si nous sommes sur un nouveau lac ou celui perdu de vue au virage précédent.

Nous aurions pu observer le phoque annelé, une espèce endémique de ce lac. C’est l’espèce de phoque la plus rare au monde avec seulement 400 spécimens recensés. Elle est aujourd’hui en fort danger d’extinction.

Une minuscule voiture

Et celle-là, elle ne doit pas être jeune

 

Nous allons faire des courses dans un LIDL

Et sur le parking, une belle Finlandaise (nous, nous avons un gros pull)

Nous stationnons à l’extrémité de la ville, juste avant le pont qui conduit à un grand ilot.

La photo est prise lorsque Bernard dort depuis déjà un moment,

Photos prises à 23 h

et celle-là un peu plus tard, lorsque Bernard est déjà bien endormi

VENDREDI 21 JUIN 2024

Ce matin nous partons visiter la ville à pied. Il y a beaucoup de parkings et ils semblent presque vides. Peut être parce qu’aujourd’hui c’est un jour férié.

Et oui, les célébrations traditionnelles du solstice d’été occupent une place à part dans le calendrier finlandais : il s’agit là littéralement du point culminant de l’été, le soleil se trouvant alors au plus haut de sa course, moment de l’année qui correspond aussi pour tout Finlandais à la date idéale pour partir en congés annuels. Fixée le samedi tombant entre le 20 et le 26 juin de chaque année. Pour l’occasion, les grandes villes du pays ont tendance à se vider de leurs habitants, partis rejoindre la campagne et les chalets d’été où les lacs et les grands feux de joie de la Saint-Jean les y attendent.

Nous allons stationner dans une rue, pas trop loin du TORI  (place du marché)

Sur cette place, il y a 2 bâtiments anciens :

l’hôtel de ville fin 19e,

et le lycée, au pied de la belle halle du marché couvert

A l’intérieur quelques stands ouverts : poissonnier, charcutier, boucher, fromager, fleuriste, des petits stands pour grignoter et beaucoup d’autres stands mais fermés. (En Norvège nous n’avions jamais vu de marché, sauf Bergen et encore si on peut l’appeler marché.)

Sur le milieu de la place, il y a un marché quotidien de fruits et légumes et des cafés.

Nous passons devant la cathédrale luthérienne datant de 1816.

L’intérieur est extrêmement dépouillé, en dehors de l’orgue et des bancs : rien. Pas d’autel, est-ce qu’il y a un prête lors des offices ? Les 4 photos sont dans 4 coins différents.

Après cette visite, nous allons prendre la route. J’emmène mon chauffeur dans de toutes petites routes. J’ai trouvé un raccourci et une route verte sur ma carte.

Bien m’a pris, au bout d’une vingtaine de kilomètres, on se retrouve sur une piste non goudronnée,  et Bernard va bougonner pendant plus de 30 km. Il ne va même pas vouloir s’arrêter pour le repas.

Quant aux paysages : lacs et forêts.

un barrage

A 16 h nous sommes devant la plus grande église en bois du monde à KERIMAKI.

De toutes façons, chaque fois qu’on va voir un monument, sur les guides c’est toujours « le plus quelque chose. »

3000 personnes peuvent s’y asseoir et il y a 1670 mètres de bancs. Pour pas changer, elle est fermée, nous arrivons trop tard, elle ferme à 16 h et il devait être 16 h 15.

Les clochers sont souvent à côté.

Une maison à l’entrée du village dans les mêmes tons.

Nous nous consolerons devant un café chantilly caramel dans un bar à côté.

Encore 20 km et nous sommes à SAVONLINNA, notre bivouac pour ce soir.

Le centre de la ville est bâti sur 4 îles reliées par des ponts. Nous en faisons le tour en voiture.

On s’installe sur un parking, et, pour changer, devant un lac

Je vais aller faire un tour en ville, il n’y a pas grand monde, effectivement tous les habitants ont dû quitter la ville.

Un pont pour piétons pour aller sur l’autre île

et l’église que l’on voit du véhicule, je m’en approche

Aujourd’hui 250 km

 SAMEDI 22 JUIN 2024

On prend le camping car, et aujourd’hui samedi, je crois qu’il y a encore moins de monde dans les rues qu’en Norvège. Tout est vide.

Avant de partir, nous allons voir la forteresse médiévale d’OLAV, située sur une petite île dans la ville.

Nous n’allons pas à l’intérieur, car les visites sont guidées, (nous ne comprenons rien) et les pièces sont vides.

Le parc juste avant d’entrée dans le château, au fond, le musée

Quelques maisons en bois aux alentours.

Beaucoup de maisons (comme en Norvège) ont une échelle et qui ne monte pas toujours jusqu’au toit.

A 20 km nous partons visiter le musée finlandais de la forêt à LUSTO 

Le thème est celui de la coexistence de l’homme avec la forêt et la place déterminante de celle-ci dans l’âme et la culture finlandaise.

Comme son nom l’indique (lusto désigne en finnois les cercles de croissance des arbres) ce musée intéressant et bien conçu est consacré à la forêt et à l’industrie du bois finlandaise. Les différentes sections abordent des thèmes tels que la biodiversité, l’implantation humaine en milieu forestier, les techniques d’exploitation. Le vaste bâtiment dédié aux machines abrite une tour de tronçonneuses et des installations interactives.

un hangar à bateau

Quelles photos seulement, je ne vais pas vous mettre les engins mécaniques

Nous allons rouler maintenant pendant 280 km en nous arrêtant juste ici pour déjeuner.

Je vais voir si l’eau est bonne car dans les guides, le lac est signalé comme étant chaud. Je confirme, mais je ne vais pas me baigner pour autant.

Nous rejoignons la mer et longeons pendant une cinquante de kilomètres la frontière Russe. Nous ne sommes pas très loin de St Peterbourg, mais la frontière est fermée et nous n’avons pas pris de visa !

Arrêt le soir à LOVIISA  juste devant cette petite marina

NOTRE TRAJET DE LA LAPONIE FINLANDAISE A LA MER BALTIQUE

Une petite note pour ceux que cela interesserait :

La Finlande a une histoire riche et complexe, bien qu’elle ne soit pas considérée comme un “vieux” pays par rapport à certaines autres nations européennes. Voici un bref résumé de son histoire :

  1. Avant 1323 : La Finlande était occupée depuis l’ère glaciaire, il y a environ 8800 ans. Elle a toujours été un carrefour de commerce, avec des influences venant de l’Est et de l’Ouest. Les premières sources écrites sur la Finlande datent des 12e et 13e siècles.
  2. 1323-1809 : La Finlande faisait partie de la Suède pendant environ 500 ans. Cette période a fortement lié les Finlandais à l’héritage culturel occidental. Des événements importants ont marqué cette période, comme la fondation d’Helsinki et la création de la première université finlandaise à Turku.
  3. 1809-1917 : La Russie a conquis la Finlande en 1808-1809, faisant de la Finlande une région autonome de l’Empire russe. Pendant cette période, la Finlande a développé une identité spécifique tout en conservant certaines lois suédoises.
  4. 1917 : Peu après l’effondrement de l’Empire russe, la Finlande a obtenu son indépendance.

En résumé, la Finlande a une histoire fascinante, mais elle n’est pas aussi ancienne que certains autres pays européens.

 

Ce contenu a été publié dans EUROPE, FINLANDE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.